Jump to content
Emouchet

Des anecdotes historiques "croustillantes"

Recommended Posts

14 juillet. Le peuple a pris des armes mais a besoin de poudre.

Quand la voix d'un homme se lève dans la foule: A la Bastille ! A la Bastille !

 

"Un homme"? J'veux pas dénoncer, mais Andu', tu faisais quoi le 14 juillet 1789 ?

Bonne question...de connaissance générale.

 

 

Ouais, mais moi j'aimerais bien savoir d'où ça sort cette histoire. Il doit y en avoir d'autres, des curés qui f...


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post

Ouais, mais moi j'aimerais bien savoir d'où ça sort cette histoire. [...]

 

Ben...de l'époque. Il n'y a pas de source spéciale, comme visiter la Reine au Belvédère* qui était de la rejoindre en sa petite grotte, où elle nous regardait arriver d'un petit interstice en la roche, pour partager la douceur de quelques coquineries, ça reste de la connaissance générale.

 

 

edit:

* En les jardins du Petit Trianon

Edited by Ayperos

ruban_6ans.gifruban_wot.pngruban_anonyfrog.png

ruban_anschluss.pngruban_parti_frogien.pngruban_gn.png

 

Ayperosfrogflag3.png

 

 

Share this post


Link to post

ça reste de la connaissance générale.

 

 

Comme le peuple qui mangeait des racines, ou le droit de cuissage, c'est ça ? 

 

On va mettre une règle pour cette partie du forum, puisque ce n'est pas explicite :

- citez vos sources

- écrivez en français


"Je ne suis pas toujours de mon avis." Paul Valéry

ruban_fs_core.png-ruban_crl.png-ecfebOHDBcieE.png-ruban_4ans.gif-ruban_fondateur.gif-ruban_diplomate.gif-ruban_web.gif-gdOJGfQonMnmq.gif

Share this post


Link to post

@Benache : je n'osais pas... mais moi aussi, je me méfie des "on-dits".


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post

un autre article qui ne cite pas de sources non plus :

http://le.lutin.kikourou.net/billet.php?idbillet=258

 

le nouvel obs a l'air mieux renseigné et cite plein d'autres anecdotes !

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/890197-ces-comptines-que-vous-n-oserez-plus-chanter-a-vos-enfants.html


"Je ne suis pas toujours de mon avis." Paul Valéry

ruban_fs_core.png-ruban_crl.png-ecfebOHDBcieE.png-ruban_4ans.gif-ruban_fondateur.gif-ruban_diplomate.gif-ruban_web.gif-gdOJGfQonMnmq.gif

Share this post


Link to post

Je m'autoriserais bien ce procédé vide de sources avec un bon "savez-vous planter les choux ?"


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post
[...]

On va mettre une règle pour cette partie du forum, puisque ce n'est pas explicite :

- citez vos sources

[...]

@Benache : je n'osais pas... mais moi aussi, je me méfie des "on-dits".

 

Ok. Je dis: Napoléon Bonaparte a été Empereur des français: je cite quelle source ?

 

Je veux bien de parler de citer les sources mais il y a une limite.

Par exemple en parlant de Napoléon:

La province de Gênes avait une dette de deux millions de Livres envers le Royaume de France. Louis XV accepte une proposition: Gênes donne à titre "provisoire" l'île de la Corse au Royaume de France contre la dette.

La Corse devient ainsi française en mai 1768.

Cependant, les Corses comprennant que ce "provisoire" ne risque pas de l'être, se lèvent contre la présence française et battent les sept mille hommes présents.

Mai 1769, Louis XV commissionne un contingent de vingt-deux mille hommes pour reprendre l'île.

Le massacre des troupes françaises est vengé, seule une centaine de Corses en réchappent.

Une femme lance aux troupes françaises: "Mon fils sera le vengeur de la Corse !".

Cette femme était Letizia Ramolino, épouse de Carlo Buonoparte.

Trois mois plus tard elle accoucha d'un second fils, qui sera nommé...Napoleone.

 

Là je fais quoi pour citer ma source ? Je dois brandir son acte de naissance ?

 

Ah, je n'en ai pas, c'est un "on-dit" alors.

 

 

Et au fait qu'Hergé se soit inspiré de Milou, le fox-terrier de Napoléon, qu'il amenait partout comme en pleine campagne d'Egypte pour faire son personnage canin, comment je fais pour citer une source ? J'amène le carnet de santé de Milou validé par un vétérinaire du Caire ?

 

Ah, non, je n'ai rien, c'est un "on-dit" également.

 

 

Aller, je parlais de la Corse, au fait que pendant l'invasion de la Crimée par la France pour aider les Russes Blancs, pendant que d'autres pays comme le Japon soutenait ces derniers militairement, la France met sous sa protection tous les navires d'exilés pour les protéger comme le Rion qu'elle destinera à une évacuation sur la Corse.

Même là, c'est de la connaissance générale et je n'ai aucune autre source à citer: comment je fais ?

 

Ah ben non, c'est un "on-dit" toujours.

Edited by Ayperos

ruban_6ans.gifruban_wot.pngruban_anonyfrog.png

ruban_anschluss.pngruban_parti_frogien.pngruban_gn.png

 

Ayperosfrogflag3.png

 

 

Share this post


Link to post

Mon cher Ayperos,

 

Il ne faut pas prendre la mouche. La conversation n'est pas dirigée contre toi, mais contre la légitimité de ces anecdotes.

Lorsque tu évoques la "connaissance générale", je suppose que tu parles de "culture générale" ; la première expression n'existe pas en elle-même sous l'acception que tu veux en donner. Et quand bien même elle existerait par je ne sais quel biais, elle contient le mot "connaissance". Dans le cadre de notre sujet, la connaissance n'est jamais empirique - sinon, ce serait de l'intuition ou l'instinct, et là nous sommes dans un tout autre domaine, croisant, pour l'homme, la biologie et la sociologie, voire l'anthropologie ; tu en conviendras, il n'en est pas question ici - : la connaissance repose sur la compréhension des caractères spécifiques de quelque chose, et cette compréhension demande un savoir tout aussi spécifique, réclamant preuves, études et analyses.

 

La vie et l'oeuvre de Napoléon Bonaparte sont des faits étudiés, étudiables, critiqués et criticables qui fourmillent de preuves de tous genres et sur lesquels les historiens se penchent encore quotidiennement dans le but de les décrire, les expliquer et d'en trouver le sens.

Ce qu'il ne faut pas faire, en revanche, c'est prendre toutes les anecdotes que tu entends ou lis au pied de la lettre : la plupart du temps (je ne dis pas tout le temps), la culture populaire, matrice et véhicule de l'anecdote en histoire, gauchit des faits réels, avérés, étudiables et étudiés, discutés ou non, pour construire fables, contes, historiettes, légendes... Notre histoire en est remplie et, génération après génération, elles sont transmises comme tantôt comme fables, contes et légendes, tantôt comme "faits" ; cependant, rien ne les distingue tant qu'il n'y a pas de sources pour les appuyer, pas de preuves pour les considérer réelles.

 

Continuer sur l'exemple de la Corse devrait permettre de faire le distinguo : certes, la France a "acheté" la Corse à la république génoise en 1768. Nous avons une somme de preuves considérables. Ici, personne ne mettra en doute ce que tu avances à ce propos à moins de vouloir se voir, lors d'un message suivant, se faire mettre le nez dans des pages et des pages de preuves factuelles, légales, etc. En revanche, lorsque tu écris "Une femme lance aux troupes françaises: Mon fils sera le vengeur de la Corse ! Cette femme était Letizia Ramolino, épouse de Carlo Buonoparte", il est légitime de s'interroger sur la véracité de cette anecdote en demandant des preuves (et s'interroger ne signifie pas que l'idée est rejetée ou considérée comme fausse). Ce n'est pas faire preuve d'irrespect envers ta personne que de s'interroger sur des faits que tu énonces comme étant vrais. Tu dis qu'ils appartiennent à la "connaissance générale", mais si tu les connais, c'est que tu les as soit lus quelque part, soit entendus quelque part. Voilà la source que nous réclamons. Rien de plus. Si ta source, c'est un livre d'histoire, eh bien nous pourrons le lire pour voir qui écrit l'anecdote et voir s'il est digne de confiance ou s'il romance, ou s'il écrit pour une raison politique, pour s'amuser, s'il compile des anecdotes sans chercher à en comprendre le sens ou l'origine ou s'il a une approche raisonnée, objective et scientifique. Si ta source, c'est internet, on va déjà bien plus se méfier en fonction du site et de l'auteur. Si c'est ton voisin, on fera tout aussi gaffe. En fait, en histoire, tout est sujet à caution. On ne demande pas que tu rétablisses la chaîne entière des liens qui mènent à une preuve scientifique, mais juste que tu nous donnes ta source pour appuyer ce dont nous pouvons légitiment douter. Alors, soit le doute s'envole, soit il efface l'anecdote. Le doute est le premier pas vers la raison.  :-)

Edited by La Pérouse

Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post

Ok. Je dis: Napoléon Bonaparte a été Empereur des français: je cite quelle source ?

 

Je veux bien de parler de citer les sources mais il y a une limite.

Par exemple en parlant de Napoléon:

La province de Gênes avait une dette de deux millions de Livres envers le Royaume de France. Louis XV accepte une proposition: Gênes donne à titre "provisoire" l'île de la Corse au Royaume de France contre la dette.

La Corse devient ainsi française en mai 1768.

Cependant, les Corses comprennant que ce "provisoire" ne risque pas de l'être, se lèvent contre la présence française et battent les sept mille hommes présents.

Mai 1769, Louis XV commissionne un contingent de vingt-deux mille hommes pour reprendre l'île.

Le massacre des troupes françaises est vengé, seule une centaine de Corses en réchappent.

Une femme lance aux troupes françaises: "Mon fils sera le vengeur de la Corse !".

Cette femme était Letizia Ramolino, épouse de Carlo Buonoparte.

Trois mois plus tard elle accoucha d'un second fils, qui sera nommé...Napoleone.

 

Là je fais quoi pour citer ma source ? Je dois brandir son acte de naissance ?

 

Ah, je n'en ai pas, c'est un "on-dit" alors.

 

 

Et au fait qu'Hergé se soit inspiré de Milou, le fox-terrier de Napoléon, qu'il amenait partout comme en pleine campagne d'Egypte pour faire son personnage canin, comment je fais pour citer une source ? J'amène le carnet de santé de Milou validé par un vétérinaire du Caire ?

 

Ah, non, je n'ai rien, c'est un "on-dit" également.

 

 

Aller, je parlais de la Corse, au fait que pendant l'invasion de la Crimée par la France pour aider les Russes Blancs, pendant que d'autres pays comme le Japon soutenait ces derniers militairement, la France met sous sa protection tous les navires d'exilés pour les protéger comme le Rion qu'elle destinera à une évacuation sur la Corse.

Même là, c'est de la connaissance générale et je n'ai aucune autre source à citer: comment je fais ?

 

Ah ben non, c'est un "on-dit" toujours.

Toutes ces anecdotes on des sources sinon on ne les connaitrait pas...

 

 

Et c'est ainsi que le peuple français,

LOL

Share this post


Link to post

Cette discussion m'a rappelé un texte amusant cité dans un ouvrage de Pauwels et Breton, et que je viens de dénicher ici:

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5657559b/f6.image.r=.langFR

 

Comme quoi Napoléon n'a jamais existé ou Grand erratum, source d'un nombre infini d'errata à noter dans l'histoire du XIXe siècle, publié sous le manteau en 1827 et écrit par Jean-Baptiste Pérès, professeur de mathématique et de physique.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_P%C3%A9r%C3%A8s

 

 

 

Son intention était de ridiculiser les thèses mythistes de Charles-François Dupuis qui prétendent établir l’inexistence de Jésus de Nazareth, en montrant qu’il suffisait d’appliquer leurs méthodes pour « prouver » l’inexistence de Napoléon.

 

On doit admettre que la démonstration, pour cocasse qu'elle soit, parvient presque à semer le doute. Cet homme aurait été un grand troll.  :-)


hHicGsPnhRbMM.png

Share this post


Link to post

Acidd, merci de lire le message impeccable juste au dessus du tien, message élaboré par La Pérouse. ;)

 

Du coup, gros +1 Mr La Pérouse.

Ouais désolé il a écrit ça juste avant que je termine mon message, donc je ne l'ai pas vu

Share this post


Link to post

Pour une fois qu'un TLDR est lu, je vous tire une basse révérence. :-)


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post

Allez, je relance. Ce ne sera pas très précis, les noms m'échappent et les dates sont incertaines. Mais j'ai profité d'une série sur la libération de Brest l'an dernier pour éplucher les archives de la cité du Ponant. Ce ne sera pas non plus très gai, mais je trouve que c'est bon de se souvenir :

 

Le 19 juin 1940, les Allemands entrent à Brest, où les bassins ont été sabotés, les quelques navires impropres à naviguer ont été sabordés et les cuves de carburant brûlées. Brest entre dans la guerre en flammes ; elle en sortira rasée.

 

Brest est en enjeu majeur pour le Reich : l'Amiral Raeder veut y faire mouiller ses grands cuirassés pour harceler l'Angleterre. Après de nombreux échecs et des raids aériens de la Royal Air Force, c'est le tour des U-Boote de Dönitz de prendre place dans l'ex arsenal français de l'Atlantique. Evidemment, avec un tel rôle, Brest, sise en "zone interdite", est la préoccupation des nombreux yeux de l'armée des ombres. Pour les combattre, une antenne du SD aux ordres du commandant Albrecht, puis une antenne de la Gestapo du lieutenant Georg Röder prennent leurs quartiers à Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, une école de sœurs sur les hauteurs du quartier de Kérinou. Très tôt, le lieu vient à jouir d'une sinistre réputation. Mais les méthodes employées par la douzaine de fanatiques du Reich, plutôt que d'effrayer les résistants brestois, renforcent leurs convictions. Alors, côté allemand, on file, on chasse, on rafle, on torture... Régulièrement, des camions convoient des ombres courbées, ensanglantées, brisées vers les fosses de leur funeste destin : tranchées creusées à la va-vite à Brest, Mont-Valérien, camps d'exterminations...

 

Or, en 1944, les Allemands deviennent paranoïaques ; les rumeurs de débarquement courent partout malgré une propagande qui se veut rassurante : "la saignée de l'Armée Rouge à l'Est n'est qu'un recul stratégique avant l'assaut final et les Anglo-Américains n'ont pas les moyens de débarquer en France". Dans les faits, les aigles de la RAF ne sont plus effrayés par la Flak et la Luftwaffe ne sait plus où donner de la tête ; les sous-marins reviennent de moins en moins nombreux ; la suspicion règne et, à défaut, la résignation. Seuls les SS continuent de croire à l'inviolabilité de l'Atlantikwall. Et ils s'y attellent avec zèle.

 

En ce début d'année, la Gestapo a raflé plusieurs femmes, soupçonnées de "terrorisme". Pour le moment, elle ne sont à Bonne-Nouvelle que pour être interrogées par les sbires de Georg Röder. Pour la plupart, elles ne se connaissent pas. Elles arrivent de tout le Léon, et si certaines font partie des réseaux actifs - qui abrite un parachutiste anglais, qui cache des armes, qui passe des messages - la majorité n'a rien à se reprocher de plus qu'agiter un drapeau français ou siffler la Marseillaise. Elles sont jeunes. Elles sont révoltées. Elles sont inconscientes...

 

Ce soir d'hiver, elles sont une dizaine dans les cellules lugubres de la prison maudite. Soudain, au milieu de la nuit, deux coups de feu étouffés. Quelques mots hurlés en allemand, puis plus rien. Le silence. Les clés tournent, les cellules s'ouvrent. Des partisans ont tenté le coup de force et ont attaqué Bonne-Nouvelle. Le but : "récupérer des armes, tuer des fascistes et libérer les camarades". Les femmes sont heureuses et s'apprêtent à partir. L'une d'elles, cependant, avertit ses compagnes d'infortune qu'elle refuse cette soudaine liberté : "les Allemands ont arrêté mon mari, clame-t-elle. Si je fuis avec vous, il sera déporté... Il sera assassiné. Nous n'avons rien fait. Nous sommes innocents". Et elle s'effondre en larmes. Comme un seul homme, toutes ses compagnes de cellules se joignent à elle et renoncent à la fuite : "Allez, les filles, courage. On reste ensemble. les Boches verront bien que nous n'avions rien à nous reprocher puisque nous n'aurons pas fui", lance l'une d'entre elles. Abasourdis, les partisans les renferment dans leurs cellules sur leurs ordres ! Puis ils s'évanouissent dans la nuit tandis que retentit l'alarme et que, déjà, le bruit des bottes sur le pavé se fait entendre dans les ruelles voisines.

 

Les dix femmes seront aussitôt déportées dans divers camps outre Rhin. La moitié n'en reviendra jamais. L'épouse éplorée, quant à elle, rentrera en France après la guerre. Elle y apprendra, l'année suivante, que son époux était membre de la Résistance et qu'il avait été fusillé quinze jours avant le coup de force des partisans contre Bonne-Nouvelle.


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

Share this post


Link to post

Une histoire comme je les aime: Où la cruauté du monde anéanti la naiveté des gentils bien pensant.

Cependant cela reste triste que ce soit une histoire vraie.

Edited by Pommeoscar

ruban_6ans.gifruban_fs_core.pngruban_crl.pngecfebOHDBcieE.png
ruban_anonyfrog.png

QRlEOKLpspodK.png

Share this post


Link to post

+1 je ne vois aucune utilité à se masturber sur ce que l'humain peut faire d'horrible quand on peut voir ce qu'il a de beau... Comme les boobs ( de Tok par exemple)


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

#PasContent

 

Sauvegarde de décembre 2015 :

 

GPlMAJoIIMfFD.png_ruban_flood.png_ruban_mflood.png_ruban_pink.gif_ruban_anschluss.png_ecfebOHDBcieE.png_ruban_zaf_2014.png_ruban_web.gif_ruban_3ans.gif_ruban_vb1a.gif_AfdJPMbeKKhja.png_ikqFMscoeEsbK.png

 

slBmpiDIQdCFf.png

WoT

 

RMEaikcOCkeqB.png

 

WT

 

GoaFQGKMNoqLG.png

 

SC

 

MCaKcpkGhkEQM.pngmDmgFnFGoiHQp.png

 

MmKNshDOpObAb.png

 

 

Share this post


Link to post

Hm, c'est un peux catégorique vos avis, je pense que n'importe quel gouvernement un tant soit peut autoritaire ferait de même. Juste parce que tu reste dans ta cellule tu es innocent ? Ho la belle excuse... Non, à mon avis et vu le l'humain, c'est logique qu'ils ne les relâchent pas, nazi ou non.

 

Et puis beau... Ça c'est un autre débat.  :psyduck:

Share this post


Link to post

Sinon elles auraient dû toutes s'enfuir sauf celles qui avaient de la famille en otage... Cet esprit communautaire féminin atteint ici des niveaux suicidaires...


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

#PasContent

 

Sauvegarde de décembre 2015 :

 

GPlMAJoIIMfFD.png_ruban_flood.png_ruban_mflood.png_ruban_pink.gif_ruban_anschluss.png_ecfebOHDBcieE.png_ruban_zaf_2014.png_ruban_web.gif_ruban_3ans.gif_ruban_vb1a.gif_AfdJPMbeKKhja.png_ikqFMscoeEsbK.png

 

slBmpiDIQdCFf.png

WoT

 

RMEaikcOCkeqB.png

 

WT

 

GoaFQGKMNoqLG.png

 

SC

 

MCaKcpkGhkEQM.pngmDmgFnFGoiHQp.png

 

MmKNshDOpObAb.png

 

 

Share this post


Link to post

Sinon elles auraient dû toutes s'enfuir sauf celles qui avaient de la famille en otage... Cet esprit communautaire féminin atteint ici des niveaux suicidaires...

 

En même temps, ce sont des femmes ... tu leur en demandes trop !

Share this post


Link to post

:-]


Modéré par AnonyFrog: merci de poster des images en https uniquement.

#PasContent

 

Sauvegarde de décembre 2015 :

 

GPlMAJoIIMfFD.png_ruban_flood.png_ruban_mflood.png_ruban_pink.gif_ruban_anschluss.png_ecfebOHDBcieE.png_ruban_zaf_2014.png_ruban_web.gif_ruban_3ans.gif_ruban_vb1a.gif_AfdJPMbeKKhja.png_ikqFMscoeEsbK.png

 

slBmpiDIQdCFf.png

WoT

 

RMEaikcOCkeqB.png

 

WT

 

GoaFQGKMNoqLG.png

 

SC

 

MCaKcpkGhkEQM.pngmDmgFnFGoiHQp.png

 

MmKNshDOpObAb.png

 

 

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...